L'essentiel de la douleur humaine
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Vive l'été !

Aller en bas 
AuteurMessage
Rodes (nurtapa)
Admin
avatar

Nombre de messages : 1672
Age : 57
Localisation : Creuse

MessageSujet: Vive l'été !   Mar 5 Juin - 8:18

Vive l'été...



L'été est une saison propice aux exploits sportifs les plus divers. J'en veux pour preuve l'accroissement des inscriptions dans les clubs de remise en forme et l'augmentation des ventes de voitures décapotables.

Ainsi, l'estivant voit, en cette période privilégiée, l'occasion inespérée de prendre sa pleine mesure, matérialisant devant son prochain interloqué le spectacle étonnant des pouvoirs insoupçonnés du corps humain.

Nous nous bornerons à décrire ici la conduite automobile et vous ne serez pas sans remarquer l'objectivité et la bonne foi de l'exposé qui va suivre.

Notons tout d'abord que, d'un point de vue purement statistique et ce, depuis l'invention de la caisse à savon, chaque été prélève sur la route brûlante et impavide des vacances son lourd tribut de victimes innocentes et de tôles froissées.

Bien sûr, cela ne dissuade en rien l'estivant de base qui aurait une tendance, pour le moins fâcheuse, à se croire exempté de ces déplorables contretemps.

Même si le véhicule représente déjà, par lui-même, une importante mise de fonds, je ne saurais trop conseiller aux ambitieux juillettistes l'achat de quelques accessoires, certes facultatifs, mais apportant à l'ensemble cette touche unique et personnelle qui pourrait bien faire la différence.

L'autoradio "dolby surround" à effet cosmique, quatre fois cent watts et de couleur assortie au pendentif déodorant, sans oublier, bien sûr, un panel largement représentatif des succès musicaux du moment.

La mode changeant chaque année, prévoyez un budget suffisant pour renouveler, en conséquence, votre stock de « tubes de l'été ».

Dans un premier temps, l'autoradio attirera l'attention de la passante qui, ne résistant pas à l'appel tribal et rythmé de la musique, sera soudain possédée de spasmes hilares, esquissant du même coup un déhanchement langoureux et sensuel.

A ce stade du rituel, l'estivant, s'assurant au préalable qu'il n'entrave pas la circulation, stoppera son véhicule et prononcera quelque formule d'usage, prenant bien soin de contracter le biceps qui pend nonchalamment à la portière. C'est à ce moment précis que tout se décide.

Première hypothèse :

- Non là, vraiment, je ne peux pas ! Je dois garder mon petit frère tout l'après-midi !
- Et ce soir ?
- Non, ce soir, je dois garder mon grand-père, désolée !

Deuxième hypothèse:

- Ouais ! Je veux bien mais tu roules pas trop vite hein ! J'ai peur en voiture !
- Non, je suis un mec cool ! Allez, grimpe !

Nous ne retiendrons aujourd'hui que le deuxième cas de figure ! A présent, tout est réuni pour que se noue enfin l'idylle estivale tant espérée, lui, contraint à l'abstinence depuis six mois pour cause d'inflammation urinaire aiguë, elle, encore vierge malgré une parfaite maîtrise de l'allumage des barbecues, barbecues que nous symboliserons ici par l' « imaginaire érotique des mâles en errance ».

Le bras gauche tendu sur le volant, le conducteur transporte alors sa promise jusqu'aux rives désertes d'une gravière des environs. Au hasard des sinuosités du chemin, il montre opportunément à sa passagère la faculté extraordinaire de son cerveau à résoudre l'épineux problème de la conduite sportive. Il y parvient néanmoins, bénéficiant sur son véhicule des derniers perfectionnements en matière d'assistance à la connerie.

L'effet ne se fait pas attendre puisque la demoiselle éponge discrètement son entre jambes, profitant malicieusement d'un cassis bien placé.

Nous évoquerons rapidement l'inévitable hérisson qui, non conscient des dangers de la route pour cause d'hypotrophie cérébrale, traverse naïvement la chaussée d'un pas mesuré de promeneur Voilà pour notre séducteur l'occasion unique de montrer son attachement à la faune locale et de tester, du même coup, son A.B.S dernier cri.

A ce stade, la chose est faite puisque la belle a atteint désormais le "point de non-retour" En effet...d'une part, elle ne souhaite pas rentrer chez elle à pied, d'autre part, elle doit satisfaire, sans plus tarder, un désir charnel devenu irrépressible.

Si par un malheureux hasard, aucun hérisson ne se décidait à croiser votre chemin, munissez-vous d'une guitare acoustique et d'un répertoire approximatif de Johnny Hallyday. Vous achèverez ainsi votre oeuvre de séduction en entonnant, d'un air hautement inspiré, quelques bribes du "Pénitencier" ou en gratouillant trois accords de " Que je t'aime". Je me demande d'ailleurs si cette chanson en comporte plus de trois !

Pour terminer, n'oubliez pas les indispensables capotes anglaises, les plus malchanceux d'entre vous gardant l'ultime possibilité de les muer en bombes à eau et ce, afin de distraire Jean-Claude, le cousin de La Hague qui n'a que rarement l'occasion de s’amuser.

*


Jérôme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natacha Péneau

avatar

Nombre de messages : 1328

MessageSujet: Vive l'été   Mar 5 Juin - 15:16

Bonjour,
je me suis beaucoup amusée à te lire...Je vois que nous avons la même admiration pour "Jonny" et son tub "Je t'aime et je t'aime"
Bonne soirée amicalemment,bise,
Natacha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Vive l'été !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ayn Rand : la source vive
» Poule(t)s en BATTERIE, vive le coq français
» Invitation de "La Jeune Garde" pour du "Vive
» [Souad] Brûlée vive
» Vive la République !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Volcans de Larmes :: Eruption. :: Rodes (Tapanur) :: Nouvelles-
Sauter vers: