L'essentiel de la douleur humaine
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Liaison épistolaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lilas



Nombre de messages : 861

MessageSujet: Liaison épistolaire   Ven 25 Avr - 0:25

La plage de galets est celle que tu sais
Les vagues de turquoise y lèchent le rivage
Sous un ciel toujours bleu, ce ciel d'azur trop sage
Où des nuages fous jouent aux feu-follets.

Dentelles et jupons claquent comme des voiles
Découvrant les mollets des riantes baigneuses
Le vent emporte au loin leurs voix pleines d'étoiles
Qu'elles sèment gaiement en chansons curieuses

Allongée et rêvant , la brise me caresse
Le visage caché de Phébus sous l'ombrelle
Dans un demi-sommeil où je songe sans cesse
A toi, à nous ensemble, à cette année si belle

Mon Apollon
Mon plus que tout
Sur tous les tons
Tous tes mots doux
Redis-les moi
Et sur mon cœur
Grave l'émoi
De nos bonheurs

Grisée  par tes longs baisers
Un doux frisson me traverse
Il y a tes yeux blessés
Lovés au creux des caresses
Là où tu m'as entraînée
Amour, ta fière maîtresse
Use de ses armes cachées
Mue par un désir d'ivresse
Emporte-moi, mon aimé



Toutou me tient la main et me couve des yeux
Ne sachant qu'accomplir pour me conter fleurette
Il n'est qu'un vague bruit effleurant mes cheveux
Et je songe mon dieu, mon dieu, qu'il est bête!

Je me suis faite douce appelant de mes vœux
Ta flamme caressante et tes mains inquiètes
Sur ma peau frissonnant à ton verbe soyeux
Et mon ventre chantant les notes d'un quintette

Je te sais sous le feu, dans un fossé boueux
Où la vermine grouille et les rats font la fête
Quand les hommes noués aux tripes et peureux
Se terrent frissonnants au cœur de la tempête

Je n'espère désormais qu'en ton retour heureux
Dans un soleil brillant éclipsé par la fête
Que nous célébrerons à la face des cieux
Unis dans un soupir, nos cœurs en silhouettes

Reviens mon bel amour de ce pays fangeux
Où il n'est que mitraille et dangers qui te guettent
Mon petit chat s'endort, le corps bien douloureux
Il te supplie: "Fais vite" en prière muette



L'été rieur éveille un grillon sans façon
Par un vent de chaleur mêlé de ritournelle.
La torpeur de midi submerge la venelle
D'une tendre douceur aux tons vert céladon.

Dans la rue éclatant d'un charnel abandon
Des taches de soleil dansent la tarentelle.
Derrière les volets, les voiles en dentelle
S'agitent doucement sur les sommeils de plomb.

Loin du ciel orageux qui, rocailleux, menace
De pleurer une larme au parfum trop tenace,
Un chat flemmard s'étire à l'ombre du clocher

Et là, dans cette chambre où les mouvantes ombres
Dessinent sur ta peau des arabesques sombres,
La rue étend sur nous son bel habit d'été.

 

Je t'ai offert la chair des fruits de mon verger

Le jus de la grenade réchauffé de soleil et les melons sucrés de mon plein champs fleuri

La treille a coulé dans ta gorge assoiffée parfumant tes lèvres de son ivresse divine qui se mirait dans les secrets de tes mains égarées

J'ai partagé avec toi les parfums andalous des figues violettes et leur douceur colorée dans la touffeur des soirs d'été

Cédant à tes désirs, j'ai ouvert les caches dissimulées dans la verdure pour t'en faire savourer l'ineffable festin

Mais ce que je t'ai offert, je ne peux te le donner...

D'autres fruits restent à découvrir de par le vaste monde

De ce festin des dieux, tu fus la pulsation sans en être le cœur...

Je ne suis pas Pomone...

Les hommes sont de grands vaisseaux qui tremblent, et dressent leurs voiles fièrement pour de nouveaux voyages...

Mes bagages sont faits

Ecris-moi poste-restante,ne pleure pas..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodes (nurtapa)
Admin


Nombre de messages : 1666
Age : 55
Localisation : Creuse

MessageSujet: Re: Liaison épistolaire   Ven 2 Mai - 15:02

Hé bien ! Tu ne m'avais pas habitué à tel fleuve de mots. Qu'attends-tu de moi sur ce texte ? J'y ai trouvé de très beaux vers , même si j'ignore quelle forme tu as souhaité appliquer ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilas



Nombre de messages : 861

MessageSujet: Re: Liaison épistolaire   Ven 2 Mai - 15:15

Bonjour Jérôme  Smile 
Ceci est une participation à un atelier sur ipag dernièrement
Je suis heureuse que tu y trouves des beaux vers...
Je souhaitais simplement que tu me dises ce que tu en pensais...
La forme: il y a un sonnet, que j'avais déjà écrit ici.
Pour le reste, des vers libres, je crois  Smile 

Belle fin de journée
Je t'embrasse

Lilas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodes (nurtapa)
Admin


Nombre de messages : 1666
Age : 55
Localisation : Creuse

MessageSujet: Re: Liaison épistolaire   Ven 2 Mai - 16:08

Le sonnet me semble bon. Pour le reste, cela mériterait d'y mettre un peu d'ordre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilas



Nombre de messages : 861

MessageSujet: Re: Liaison épistolaire   Ven 2 Mai - 16:10

Ah!...Je te retrouve  Very Happy 
Où donc, que je corrige?  Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodes (nurtapa)
Admin


Nombre de messages : 1666
Age : 55
Localisation : Creuse

MessageSujet: Re: Liaison épistolaire   Ven 2 Mai - 16:22

Je n'ai pas parlé de correction mais d'ordre, c'est à dire agencer les vers selon une certaine logique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilas



Nombre de messages : 861

MessageSujet: Re: Liaison épistolaire   Ven 2 Mai - 16:31

Excuse ce mot impropre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Liaison épistolaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Liaison épistolaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» romaine - double sesterce de POSTUME - Liaison de coin !
» Première liaison postale aérienne / Transatlantique / par hydravion
» L'épistolaire
» Probleme liaison bluetooh pda/voiture
» Liaison électrique château- coque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Volcans de Larmes :: Eruption. :: Lilas :: Poésie libre-
Sauter vers: